Nouveau monde

Depuis plusieurs mois, ici, sur cette planète terre, nous entendons prononcer ces mots : Nouveau monde.

Les êtres humains éveillés ou non-éveillés prononcent ces mots : « Nouveau monde. »

Si le Nouveau monde est à venir, qu’est caché derrière les mots :

L’ancien monde

L’ancien monde dans lequel nous vivons encore aujourd’hui est basé sur les pouvoirs de la Force et de l’Argent mis au service de l’Ego. Afin d’obtenir plus de pouvoir l’être humain ne respecte rien n’y personne. Nous ne partageons plus notre planète dans le respect de la vie animale, végétale et minérale. De nombreuses espèces animales disparaissent chaque jour tout comme les espèces végétales. Les ressources minérales et autres s’épuisent de plus en plus rapidement, certaines vont finalement disparaître, L’exploitation des mines contaminent tous les milieux : terrestres, aquatiques et l’air. L’équilibre de notre planète lui-même est en danger. La circulation de l’eau est perturbée. Cet ancien monde peut-il continuer à survivre ou va-t-il s’ auto anéantir.

Nouveau monde souhaité ou imaginé par chacun de nous que doit-il être?

Nous l’imaginons identique à l’ancien monde, mais en mieux, plus humain, plus social, plus équilibré, respectueux de l’environnement et du prochain. C’est un monde où nous aurons les mêmes activités, les mêmes désirs, les mêmes habitudes. Un monde dans lequel rien aura changé si ce ne sont les autres. Nous serons libres, sans contrainte, sans devoir sans obligation, l’inventerons, le façonnerons, il sera à notre image, à l’image de chacun d’entre nous ? Nous serons les artisans du Nouveau monde? Alors sera-t-il vraiment le Nouveau monde?

Nouveau monde auquel nous devrons nous adapter alors comment sera-t-il ?

Nous pensons reconstruire intellectuellement un Nouveau monde. Nous réutiliserons les mêmes outils, les mêmes modèles, bien sûr, autrement. Aurons-nous appris la leçon et changé ? Non, je ne le pense pas. Nous aurons détruit le système pyramidal (directif passant des différents systèmes tribaux aux différents systèmes démocratiques), pour le remplacer par des systèmes d’auto gestion), là encore en tenant compte uniquement des besoins collectifs où l’épanouissement individuel n’aura qu’une place limitée. Place autorisée que si elle ne nuit pas à l’ensemble du groupe même si elle a son utilité, parce qu’elle est peut-être innovante et que l’ensemble du groupe n’y adhère pas.

Des lois existantes nous seront-elles imposées?

Regardons autour de nous, les vies animales, végétales et minérales. Des lois rigoureuses existent, la vie s’adapte aux conditions climatiques (ensoleillement, hydrométrie), nature du sol, partenariat avec les autres espèces végétales ou animales, concurrence sur un même territoire, résistance au milieu. La pression et la chaleur pour le minéral mais aussi pour les animaux et végétaux. L’abondance de l’alimentation pour des questions de survie et de reproduction. La pesanteur la pression, la gravité et le mouvement pour la circulation des liquides sur terre et dans les corps. Alors devrons-nous donc pas tenir compte de tous ces facteurs, de toutes ces lois pour nous adapter et survivre et non pas nous comporter comme un prédateur inconscient ? Bien évidemment l’être humain à d’autres capacités d »autres facultés ce n’est pas pour cela qu’il a moins de responsabilité ou de devoirs bien au contraire. Il a la capacité de réfléchir, de choisir, de bâtir, de partager, d’aimer mais aussi la responsabilité de ses actes.

Nous attendons l’inspiration pour le construire.

Bien souvent nous prenons des décisions, nous réalisons une œuvre d’art un objet, écrivons un texte, peignons une toile sans avoir au paravent réfléchi intellectuellement à ce que nous allons réaliser, c’est l’inspiration qui vient. Nous ne sommes pas passé par une recherche, une analyse, une étude, une réflexion. L’ouvrage a pris forme spontanément avec précision. Nous avons alors nullement besoin de l’intellect si ce n’est pour la réalisation matérielle. Cette inspiration si nous sommes attentifs nous la rencontrons au quotidien au niveau relationnel (une personne rencontrée nous attire ou pas ; nous avons envie de faire quelque chose ou pas).

Nous serons guidés par les êtres de Lumière.

Certains d’entre nous sont inspirés ou guidés par des êtres invisibles à nos yeux physiques. Cela a existé de tout temps partout sur la terre , aussi bien dans les tribus des hommes premiers que dans nos civilisations modernes. Ce sont des êtres sensibles doués de facultés extra-sensorielles. Ces facultés ont existé de tout temps, particulièrement pour nous au Moyen-âge (nous appelons ces êtres sorciers ou sorcières) mais aussi pendant l’antiquité ou avant. Durant ces périodes les facultés intellectuelles n’étaient pas aussi développées et les êtres humains étaient à l’écoute de leur environnement et le respectaient. Encore aujourd’hui les peuples premiers ne coupent pas un arbre sans autorisation et sans en replanter plusieurs.

Nous serons instruits par les êtres de la Nature.

Tout comme à l’aube de l’humanité lorsque l’instinct s’est transformé en intuition, en inspiration, les êtres de la nature présents sur Terre depuis longtemps déjà pouvaient transmettre leurs connaissances aux êtres humains en devenir. Ils avaient une connaissance parfaite du végétal car ils avaient participé à la matérialisation des énergies (Nous avons connaissance des pouvoirs énergétiques des plantes huiles essentielles ou autres méthodes). Ces formes, ces énergies existent déjà sur les plans de la matière subtile que certains appellent : 5ème dimension.

Qui construira ce Nouveau monde ?

Tout simplement, pour construire ce Nouveau monde il faudra y être présent. Il faudra s’être adapté aux nouvelles énergies et être dans le respect de l’environnement. Beaucoup d’espèces animales, végétales ont disparu suite à la transformation de la terre (Modification de l’environnement, cataclysmes, changements de rotation de la terre, modification de la gravité terrestre). Tout sur terre et dans les univers suit un cycle évolutif. Naissance ou germination, croissance maturation et décomposition lorsque la vie prend pied dans la matière. (Le langage commun parle de venir au monde pour le nouveau né, venir à la vie. Lors de la mort nous disons que l’on a perdu la vie). Qu’est-ce que la vie, le carburant du corps, la quintessence de l’être humain, un partie de nous-même, le conducteur du corps terrestre ?. Au fur et à mesure des changements terrestres, notre corps s’est adapté. Il devra encore le faire ou disparaître.

De multiples expériences à travers le temps.

Durant les milliards d’années la terre a pris naissance puis s’est transformée permettant l’émergence des différents roches et minéraux, puis les modifications des milieux marins et aériens a facilité l’ancrage de la vie végétale puis animale, finalement l’apparition de l’être humain. Qu’elle sera la prochaine étape, aurons-nous cette capacité de répondre au prochain défi et de nous y adapter ?

Ce nouveau Monde, fera-t-il partie d’une nouvelle expérience vouée à l’échec?

C’est la question que nous pouvons nous poser. Il s’agira d’une part de s ‘adapter aux nouvelles conditions, Irons-nous et accepterons-nous un transhumanisme, l’être humain subissant une nouvelle condition, celle d’esclave soumis au pouvoir financier ? Voudra-t-il mettre en place un Nouveau monde en utilisant les mêmes outils que ceux utilisés dans l’ancien monde ? C’est-à-dire comme moyen d’échange une monnaie, au niveau relationnel ses compétences, son savoir faire, et sa position sociale, Ou une société basée sur l’individu libre et responsable qui échangera ses compétences et sa production. Un équilibre entre le donner et le recevoir qui permet de grandir au niveau personnel et relationnel.

L’expérience d’avoir notre libre choix impose-t-elle la notion de bilan ou d’avoir à rendre des comptes et d’être jugés ?

Cela veux dire que notre libre arbitre induit notre responsabilité et nous devrons rendre des comptes en ce qui concerne nos comportements qui comprennent notre façon de penser, de parler d’agir, mais aussi être responsable de l’image que nous véhiculons. Tout être vivant est soumis à des lois qui conditionnent sa vie . Voici quelques unes de ces lois :

Amour, pureté, justice, réciprocité, pesanteur, récolte, justice, affinité, attraction, devenir, décomposition, évolution, loi du retour, du mouvement, rayonnement, libre arbitre, équilibre, beauté.

Lorsque nous accepterons l’existence de ces lois, les respecterons, nous serons capables de construire un Nouveau monde. Un Nouveau monde dans lequel nous évoluerons joyeusement sans d’autres contraintes que celles que nous nous imposerons dans le respect des lois et de notre environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *