Les lois universelles de la vie

Les lois universelles de la vie, existent-elles? Nous nous posons tous les mêmes questions sur notre existence. A quoi bon se poser ces questions, nous sommes à priori dans l’incapacité d’y répondre. Plutôt posons-nous des questions auxquelles nous pouvons répondre. Tout d’abord comment pouvons-nous mener cette enquête et où allons-nous trouver les réponses ?

Cette quête nous sera-t-elle profitable ? Serons-nous à même de tenir compte des résultats ? Va-t-elle changer nos comportements vis-à-vis de nous-mêmes et de notre environnement ?

Donc à quoi bon faire ce type de recherche si la perspective de suivre un autre chemin n’est pas possible ou bien si nous n’avons pas le désir de tenir compte du résultat des recherches et de les mettre en œuvre au quotidien.

Les réponses que nous cherchons doivent être accessibles à tous et se trouver en nous et autour de nous. En plus nous les trouverons dans les relations que nous avons avec le tout. Ce qui nous entoure  depuis que l’homme est sur Terre jusqu’à maintenant.

Lien avec la vie

Le plus important c’est le lien que nous avons avec la vie qui nous entoure. Le génome humain présente 80 % de similitude avec celui de la souris et 60 % avec celui de la drosophile). Ceci ne peut certainement pas être compris par tous les peuples civilisés ou premiers de la Terre. Par contre nous sommes tous à même de comprendre que la vie est partout. Elle est chez chaque être de chair et d’os, tout comme dans le végétal ou le minéral. Qu’un mouvement cyclique existe dans tous les éléments air, terre, eau, feu et éther. Je veux dire par là qu’il y a un principe de vie, d’énergie, de radiations, de développement et d’évolution qui est commun à tous les êtres et nous le retrouvons dans majorité ce ce qui existe sur Terre.

Les lois universelles de la vie

Il y a pour chacun des éléments communs naissance ou formation développement maturation et décomposition. Ce sont là les premières Lois compréhensibles à chacun. S’il existe une énergie qui soutient la vie sur terre et dans l’univers, cette énergie doit prendre possession  de cet instrument qu’il soit minéral, végétal ou animal. Tous ces réceptacles ont les mêmes besoins pour exister et recevoir cette vie.

Ils sont tous composés d’air, d’eau et de minéraux et tous rayonnent une énergie, une odeur, une couleur. Tous ont la capacité d’inter-agir car ils appartiennent à un tout. L’interdépendance fait que tout espace inoccupé est un jour utilisé par un nouveau réceptacle qui comble ce vide. C’est un aspect de la loi de l’évolution qui s’applique aux réceptacles. Cette loi de l’évolution n’est qu’une sous loi de lois fondamentales : la loi de la pesanteur, la loi d’affinité des genres, la loi de cause à effet, la loi des radiations, la loi de l’équilibre, la loi du retour, la loi de l’amour. Toutes ces lois universelles de la vie agissent ensemble unitairement.

La vie végétale

Prenons comme exemple une plante. Nous partons d’une semence.Nous aurions pu partir  d’une énergie qui venant de l’origine de la vie, prend forme se condense, se matérialise sur terre avec l’aide des grands et des petits êtres de la nature, les maîtres énergétiques des plantes. Nous y reviendrons plus tard car il y a une réponse à toutes les questions.

L'Asphodèle résiste aux incendies d'après la légende Grecque le pré des asphodèles est le lieu des enfers. A nous de choisir grâce à notre libre arbitre le pré ou le paradis.
L’Asphodèle résiste aux incendies d’après la légende Grecque le pré des asphodèles est le lieu des enfers. A nous de choisir grâce à notre libre arbitre le pré ou le paradis.

Revenons à la plante. La semence doit être mise en terre à la bonne époque bien souvent au printemps.  A ce moment elle germera qu’elle soit semée ou tombée de l’arbre ou de la plante. A ce moment là, la lumière sera plus intense, les jours plus longs, il fera moins froid l’humidité sera optimale. La loi de la pesanteur fait que la graine tombera au sol, sera plus moins enterrée. Loi de l’équilibre permet la germination dans conditions ni trop chaudes ni trop froides, ni trop sèches, ni noyées.

Croissance de la plante

La plante qui naîtra sera du même genre que la plante mère ou aura des particularités dues à la pollinisation. Le pollen sera de la même espèce ou compatible, loi de l’affinité car la pollinisation arrive à un moment précis pour une espèce, la loi de la synchronicité. La même action produit les mêmes effets, loi de la réciprocité. Cette graine deviendra de nouveau une plante, un arbuste ou un arbre. Grâce à la lumière elle va croître, lois des irradiations. Tout ce développement est juste, loi de la justice. Cette plante sera un maillon de la vie,  elle comblera un espace dans l’univers, elle aidera son environnement et sera aidée par celui-ci : la vie microbienne aérobie et anaérobie ; les vers de terre.

Elle pourra  servir de nourriture dans un acte de sacrifice, dans le donner et recevoir, elle nourrira le pollinisateur et en retour sera fécondé, c’est un acte d’amour, loi de l’amour. Ce sera aussi la plus forte qui se reproduira elle aura germée dans un terrain qui lui convient parfois accrochée à une falaise, dans une faille, elle aura résisté au vent, à la pluie à la chaleur au soleil, elle perpétuera la vie sur terre. C’est un petit cycle parfois annuel ou bisannuel, parfois beaucoup plus long pour certaines espèces d’arbres. D’autres nombreuses lois universelles de la vie interviennent nous aurons l’occasion dans parler plus tard.

Comments are closed.