L a Loi de l’affinité des genres

La Loi de l’affinité des genres fait partie des trois Lois de base qui régissent l’Univers.

L’origine de toute vie

Cette Loi nous la trouvons à l’origine de toute vie. Dès que la matière prend forme, dans les galaxies, à l’origine des mondes, mais tout simplement sur notre planète la Terre. Lors de sa constitution l’écorce terrestre prend forme séparant trois des éléments : l’eau, le minéral et l’air. Lorsque dans certains cas ils forment un nouvel élément c’est par association , pas par modification structurel élémentaire. A tout moment chacun élément  peut être séparé et retrouver sa structure  moléculaire d’origine. Pour modifier un élément il faut agir sur l’atome, les neutrons et les électrons. Nous arrivons à des charges électriques, des forces électromagnétiques et des couches électriques.

Là commence la loi de l’affinité des genres dans la matière, donnant naissance aux différents atomes : oxygène, cuivre, fer etc. Ces éléments, nous les trouvons rarement seuls mais souvent dans des mines dont le pourcentage varie. Cela est dû à des conditions particulières entre autres de pression et de température.

La loi de l’affinité sur le végétal et l’animal

Voyons maintenant comment agit la loi de l’affinité des genres dans le végétale. Alors, nous parlons alors de climat qui sont différents et dépendent de l’ensoleillement  de la température de  l’hydrométrie de l’altitude etc… Les espèces  végétales s’adaptées au sol et au climat formant un biotope.

La loi de l’affinité des genres agit aussi sur les espèces animales. Nous ne trouvons pas d’ours blanc en zone équatoriale, de girafes au pôle nord et de baleines au Sahara. Dans un biotope, la biocénose accueille une diversité d’espèces endémiques qui sont complémentaires permettant le développement et la croissance de chacun. Chaque espèce animale ou végétale s’adapte pour évoluer et survivre. Bien sûr le substrat minéral et organique y jouent aussi leurs rôles permettant l’émergence de nouvelles espèces. Il n’y a pas là de hasard. Toute modification d’une espèce s’adapte au biotope pour survivre. Les caractéristiques de la nouvelle espèce existent déjà énergétiquement servant de modèle à sa matérialisation.

La loi de la complémentarité est une subdivision de la loi de l’affinité. Nous pouvons l’observer lors de la pollinisation mais aussi lors du transport des semences par les oiseaux et les autres animaux. La vie se développe grâce au mouvement mais aussi grâce à la réciprocité.

Cette loi de l’affinité est partout il suffit d’observer.

Nous trouvons cette loi au niveau de l’incarnation. Là agit celle de l’affinité réciproque. La vie qui prendre  possession du corps de l’enfant au cours du développement intra-utérin  est attirée comme par un aimant oui, magnétiquement. Il y a attirance par la planète Terre, par les caractéristiques sociales et religieuses d’un pays mais aussi par les énergies qu’émet le milieu familiale. L’un a besoin de l’autre pour évoluer, pour apprendre.

Il n’y a pas de hasard mais une nécessité un besoin, une affinité, une complémentarité. L’enfant qui arrive et qui nous ressemble nous permettra  de comprendre quel est le travail que nous devons entreprendre pour nous améliorer. Le plus important alors sera d’observer d’écouter et de se remettre en question et surtout pas d’imposer nos points de vue.

Ces lois de l’affinité « qui se ressemble s’assemble » sont actives à tout moment. Notre façon de penser de parler et d’agir attirera ou repoussera toute personne avec laquelle nous rentrons en contact.

Seul et sans contacts il est difficile de comparer et de changer nos comportements corporels qui s’expriment par nos pensées nos paroles et nos actions.

Voyez-vous la loi des affinités est partout en voici seulement quelques effets. Les valeurs du cœur vous permettront de vous centrer et d’évoluer vers plus d’échanges équilibrés avec autrui.

Préserver la beauté de notre Terre

La loi de l’affinité sur d’autres plans.

Lorsque le moment sera venu de quitter la Terre pour un autre plan les lois de l’affinité jouerons encore leurs rôles. Nous nous retrouvons sur un plan où notre enveloppe la plus dense est affinité avec la densité du plan où nous serons attiré.  Nous y retrouverons les entités qui vivent sur ce plan où cette partie de plan. Là nous nous retrouverons avec les êtres qui ont les mêmes degrés de qualité ou de défaut. Ils seront pour nous un miroir vivant nous retournant défauts et qualité.  Cela nous permet de faire une prise conscience bénéfique pour poursuivre notre évolution.

Comments are closed.