GUASCA, parcours d’un chemin de vie

Guasca, sur le chemin de retour à BOGOTÁ

Guasca la première pierre de mon chemin de retour à BOGOTÁ me conduit donc chez Maoricio. Avec son épouse Anglaise accueillent des volontaires pour les aider dans leurs travaux d’écologie au niveau de la construction de cabanes et du jardin. Ils ont mis aussi en place des stages d’anglais. Ils peuvent accueillir des visiteurs dans leur maison de Guasca et aussi dans deux cabanes.

Ils sont également entrain de construire une plus grande cabane avec un toit végétalisé.

Guasca Gîte en construction
Nouveau gîte avec toit végétalisé

Ils ont un petit élevage de poules, canards et lapins ainsi qu’un grand jardin en culture biologique qui permet de subvenir à une grande partie de leurs besoins alimentaires.

Guasca association colibri
Le jardin

La températureà Guasca est la même toute l’année comme à BOGOTÁ autour de 18°-19°. L’environnent est très joli, une grande lagune, de hautes montagnes où se pratiquent le parapente et la randonnée.

Mon objectif est de scanner des pages pour le livre de plantes médicinales et de trouver un correcteur en espagnol, de prendre contact avec Maoricio pour lui faire parvenir mon travail sur le livre puisse qu’il est en contact avec José et possède un ordinateur. Francisco, le fils de José reste quelques jours chez Maoricio à Guasca pour l’aider et récupérer le polycopié sur les plantes médicinales ainsi que la clé USB avec toutes les informations audio et écrites. J’ai aussi promis de lui remettre mon chargeur photovoltaïque pour lui faciliter la recharge de son téléphone portable au lieu de courir après une prise de courant qui se trouve à une demi-heure de sa maison. Pendant ce laps de temps,

J’en profite pour faire une promenade et prendre des photos vers Guasca. Le terrain de Maoricio à Guasca de compose aussi d’un petit bois en pente raide et près de la maison coule un petit ruisseau.

Dans le bois sur les conseils de José, Maoricio et des amis ont débroussaillé un chemin appelé : « chemin de vie » qui passe devant plusieurs pierres et nous traversons aussi deux portes éthériques (j’en ai trouvé quatre autres pierres, il y en a peut-être plus).

Ce chemin de vie m’a été proposé avec 7 pierres (chiffre de la volonté Divine) en le parcourant j’ai ajouté quatre pierres à ce chemin. Je pense que ce chemin en comporte douze. Dans ce cas là, il est possible de penser que le chemin de Croix est l’inspiration de coutumes anciennes comme bien d’autres pratiques du christianisme. (Je n’ai pas approfondi cette éventualité).

Chemin de vie
Première pierre

La première pierre : elle a été ajoutée au parcours premier, elle est à l’entrée près de la nouvelle cabane lorsque l’on vient de Guasca un peu devant la maison principale. Elle nous accueille avec les êtres de la nature, nous la saluons et nous lui faisons part de nos intentions de parcourir notre chemin de vie.

Chemin de vie
Deuxième pierre

La deuxième pierre est plus bas : il faut traverser le ruisseau. Chacun de nous étant composé de 80 à 90 % d’eau, le passage du ruisseau est en relation avec nos émotions. Nous entrons en méditation, nous faisons un travail et nous reconnaissons notre généalogie. Nous sommes tous enfants de la Terre. Nous allons remettre à la Terre tout notre négatif pour que la Terre le désagrège. Les grands-pères de la Sierra Nevada, des Amazones et du Territoire disent que ce travail est de l’or, car nous nous déchargeons de toutes nos pensées et paroles négatives. Nos actes, eux, doivent être rachetés par des actions positives. C’est une médecine interne qui rééquilibre le positif et le négatif, nous sommes les seuls à pouvoir le faire individuellement. Quand nous faisons ce travail les grands-pères et les grands-mères de la Création sont heureux Nous devons revenir à une pratique naturelle de communication avec le Père et la Mère Terre et ils nous accompagnent. Nous devons être en harmonie avec la nature pour nous renforcer. Nous devons mettre en pratique nos connaissances théoriques pour les rendre vivantes.

Chemin de vie
Troisième pierre

La troisième pierre : Il faut commencer à monter, nous devons nous réaliser sinon rien ne se passe et les conseils sont perdus, les disputes, les intérêts et les égos entraînent la guerre.

Chemin de vie
Quatrième pierre sous la mousse

La quatrième pierre: après s’être libéré de notre négativité et s’être donné à l’Univers, nous nous lavons, soignons, nous avons retiré nos masques et de ce fait nous sommes authentiques. Nous devenons, un quartz transparent ainsi nous sommes Père et Mère Terre, nous le reconnaissons. Quand nous avons fait cela nous passons à la pierre suivante propre, confessée, comme après un bain.

Chemin de vie
Cinquième pierre

La cinquième pierre : Alors nous commençons à invoquer les êtres de la nature de l’air, du feu, de la terre, de l’eau et de l’éther et nous faisons une méditation avec eux car nous sommes nettoyés. Nous pouvons entreprendre ce travail de quartz transparent, de pierre, de force et de pouvoir. Nous prions avec ces êtres de la nature que nous appelons. Nous les appelons pour qu’ils nous enseignent, pour les reconnaître et les remercier. Remercier le soleil, l’eau, la terre, les semences, à écouter chaque être de la nature pour commencer à surveiller depuis la pensée jusqu’à l’action, le faire en conscience avec tout notre environnement. Faire en permanence, aujourd’hui, de notre vie, un rituel. C’est la seule façon de pouvoir recevoir, être en accord, pardonner et remercier pour tout. Alors nous commençons à pratiquer.

Chemin de vie
Sixième pierre

La sixième pierre: Nous allons harmoniser, savoir la fonction de chaque arbre et de chaque plante, qui ont leurs raisons d’être là. L’être humain est le seul être à pouvoir étudier et faire les choses correctement pour la nature, pour son travail individuel, puis celui du couple, de la famille, du groupe, de la Mère Terre et de l’Univers. Nous avons acquis une expérience concrète dans notre conscience. Elle se manifeste et chacun peut la voir.

Chemin de vie
Septième pierre

La septième pierre : Nous allons faire le pagamiento (le paiement). Nous continuons notre pérégrination et travaillons dans les trois lagunes : pensées, cœur et semences pour harmoniser le territoire avec les esprits et les montagnes environnantes de Guasca au milieu desquelles se trouve un gardien. Celui-ci raconte à une femme sage, venue chez Maoricio, que les êtres de la nature ont faim d’énergie, d’échanges énergétiques. Il y a très longtemps que personne ne leur a parlé, il est urgent de commencer à le faire pour harmoniser le territoire autour de Guasca.

Chemin de vie
Huitième pierre

La huitième pierre : Nous avons fini notre ascension après cette pierre, le chemin redescend. Nous reconnaissons  que notre corps matériel est de terre, d’eau et de toutes ces forces. Nous arrivons ici avec plus de conscience, plus de pouvoir, plus d’inspiration. Nous nous asseyons pour regarder les semences, maintenant que nous savons qui nous sommes, il est clair que nous allons semer. Qu’allons-nous semer ? Nous allons regarder notre famille, nous allons parler aux enfants et aux adolescents qui ont des semences c’est le pouvoir le plus important que nous avons pour enseigner, pour donner une formation. Comment allons-nous semer ? Que signifie semer ? Pourquoi l’homme et la femme peuvent procréer ? Pourquoi avons-nous la capacité de penser, de parler ? Ici nous regardons comment cela se sème pour maintenir l’équilibre. Ici sur cette pierre nous regardons cela. J’ai une épouse, comment je sème avec elle, comment doit être cette semence ? Je regarde le Cosmos pour comprendre comment se meuvent les étoiles, le soleil, la lune, la terre que ma semence soit en harmonie avec l’ensemble. Il y a un moment pour semer, un moment pour prendre soin de la semence, un moment pour la renforcer, un moment de repos. Ici il y a un moment pour regarder tout cela. Ici nous corrigeons toutes nos erreurs : pensées, paroles et actions pour faire une nouvelle alchimie, une nouvelle façon d’œuvrer. Tout va se matérialiser, croître. La semence doit se faire sur le plan spirituel réellement, de manière juste et équilibrée. C’est tout un apprentissage.

Chemin de vie
Neuvième pierre

La neuvième pierre: Nous sommes quartz transparent après ce travail, nous sommes redevenus enfant innocent, nous avons nettoyé nos pensées, nos paroles, nos semences. Comprenant cette démarche, la force de cette semence est respectée. Nous avons de nouveaux habits et avons évacué toutes les salissures en nous et celles du système. Il nous est alors facile de bien s’organiser quand nous sommes en contact avec le Tout, si nous avons une bonne guidance dans notre vie.

Chemin de vie
Dixième pierre

La dixième pierre : Nous traversons de nouveau le ruisseau plus en amont, presque à la source. Cette eau qui est Origine et Source de toute vie, nous est indispensable. Cette pierre est la plus grande, la plus haute, elle symbolise le miracle d’une existence en harmonie avec les lois et avec le territoire. La semence donnera une abondante récolte dans la joie. La Force Cosmique nous facilitera un meilleur ancrage dans la terre, qui nous permettra de rayonner et de rendre visible aux yeux d’autrui nos récoltes ici sur terre mais aussi, pour nous, dans l’au-delà.

Chemin de vie
Onzième pierre

La onzième pierre : C’est la pierre de la fin du parcours, du remerciement, là nous nous offrons à une vie nouvelle et nous scellons notre engagement par une offrande. Nous sommes en possession d’un nouveau comportement qui sera en harmonie avec le territoire, notre famille et tous ceux qui nous entourent. Nous rentrons de plain pied dans la vie qui est Amour dans le donner et le recevoir bien en équilibre dans la joie du présent.

Mercredi 23 septembre je fais seul de nouveau le parcours de vie. En accord avec Maoricio nous ajoutons la première et la dernière pierre qui ne faisaient pas partie du parcours initial ainsi que deux autres pierres. Ce sont principalement les pierres d’accueil et de remerciements, ces pierres existaient sur le terrain.

Je pars l’après- midi de Guasca vers Bogotá. Après une courte marche, j’arrive à l’appartement. Je me retrouve avec une forte tendinite à la cheville droite jusqu’au vendredi 25 septembre. Là, une autre aventure m’attend. Direction: La Vega et puis Castillo Nuevo. La synchronicité continue et les guides me préparent le chemin. Mon séjour doit durer encore 3 semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *