Cérémonie 6ème lune

Cérémonie 6ème lune

Affiche 6ème pleine lune 2017

Cérémonie 6ème Lune

Le feu sacré et les treize lunes est un processus spirituel en synchronisation avec la trajectoire du soleil et le cycle de la lune aidant tous les êtres à s’harmoniser d’une manière ou d’une autre, pour ceux qui veulent construire leur refuge sacré. Nous remercions la Création pour être un chercheur infatigable d’aller à la rencontre de soi-même et donner l’occasion à d’autres de se développer dans ce processus.

Comme marcheurs du feu solaire sur le territoire d’origine, nous avons cette possibilité de synchroniser, d’harmoniser et d’équilibrer la force et le mouvement cosmique pour l’éveil de la conscience avec les enfants « del guacamaya » du ara, de l’arc en ciel et du colibri d’or, se connectant avec la force du voyageur ou messager (onde lumineuse) après cinq cents ans.

Le vol de l’Aigle intérieur

Tout être qui  veut vraiment être en harmonie avec lui-même, le monde et le tout doit effectuer un travail cosmique en vertu des lois naturelles vitales de manière naturelle et en coopération avec tous.

Le mot « travail » signifie « effort physique ou psychologique, dirigé dans une certaine direction, faite dans un but très précis. »

« Le travail » est donc l’ « action que l’Occident a qualifié avec le terme travail à durée déterminée (trabajo : traba « attache » et bajo «  vers le bas « » (SIN [i]).

Dans la connaissance universelle solaire existe l’idée du travail spirituel (travail) comme une méthode pour parvenir à une transformation radicale de l’individu et de la société.

Le travail comme chemin du guerrier solaire est d’ordre psychologique, à savoir est dirigé vers la psychologie particulière de chacun d’entre nous. La tâche est donc le type d’intérieur.

Nous entendons  par « Intérieur » le  caché, l’enfoui, ce que les cinq sens physiques ne peuvent pas percevoir facilement.

Il est évident (et tout le monde peut comprendre) que le psyché,  est ce que nous vient de l’âme et qui échappe à la simple perception extérieure. Ce travail, auquel nous faisons référence, a ses lois ou ordonnances, un ordre que le chercheur doit se rappeler et qui est dans la mémoire ancestrale et il doit l’étudier et le comprendre.

La réalisation de son être intérieur, de son  grand-père intérieur ou de sa mémoire interne,  est l’objectif ultime du travail intérieur, ce qui n’a rien à voir avec les croyances ou encore moins avec processus évolutifs ou de caractère religieux. Ce travail, nous  insistons  sur le fait qu’il transcende toute mécanicité, et est hors du temps linéaire au sens occidental du temps

[I] abréviation NAS Suaga Gua membre Ingativá Neusa Conseil communautaire autochtone des aînés Peuple Nation Muisca chibcha; Colombie

 

Comments are closed.